Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 15:38

On ira cracher sur vos tombes.

Par

Biju (Bilel junior)

 

 

· · Partager · Supprimer

 

Lorsqu’on examine les événements politiques de ces derniers jours, et même de l'après 14 janvier, en général , les choses en TUNISIE, ne différent en rien  des autres  révolutions que les réactionnaires avaient essayé, et  souvent réussi, d'avorter., bonjour  les tueurs patentés du RCD, bonjour  les imbéciles et lâches schizophrènes de TAKRIZ entre autres petits beaux matin .

Pour nous aujourd'hui, la majorité des tunisiens nous sommes appelés pour assumer l'attentisme des politiques de l'opposition démocratique qui hésitent encore à combler l'énorme fossé qui les sépare des tunisiens, putain d'amateurisme!!!! et pis,  d'assumer la trahison de ceux de ces politiques  qui dans ce gouvernement GANNOUSCHI/MABAZAA /ANCHABBI/BRAHIM, les deux derniers comme à leur habitude, ils servent juste de feuille de vigne et comptent pour du beurre.

Pour les tunisiens, aujourd'hui,  il importe d'être pragmatiques et, même de reconnaitre que BEN ALI gagne encore, grâce à ses affidés qui sont au gouvernement de transition, cette calamité d'un autre âge , au risque que les déceptions ne succèdent à nos attentes, il nous faut constater que les nervis du RCD font un travaille de sape et de désinformation terrible , il n'y'a pas de honte de regarder la vérité en face pour y faire face., nous  tous, les tunisiens démocrates,nous pourrons  remercier   les collabos comme ANCHABBI, BRAHIM, les cocottes de TAKRIZ et compagnie d'avoir sali et dégénéré cette révolution qui les dépasse en s'alliant politiquement et idéologiquement avec la contre révolution, faut-il le rappeler à ces moins que rien d'irresponsables, qu'à cet instant, le 26/2  à 15h, des tunisiens tombent encore, grâce à eux dans nos rues, triple buses d'enfoirés, ces gens là ont trop de chose à perdre  dans une véritable démocratie, je pense qu'ils ont peur   de la publication des archives et autres forfaitures où ils sont impliqués, ils ont peur aussi et c'est humain de leur face à face avec le peuple tunisien qui depuis longtemps méprise leurs horribles atermoiements; je ne fais aucune différence entre ces parvenus et les criminels mauves de la contre-révolution, ils ont le même objectif du pouvoir, du vendalisme et de la destruction, cela n'a rien de libertaire, c'est nihiliste et criminel,  coûte que coûte, ils savent que d'une façon démocratique, ils ne l'obtiendront jamais, alors, ils font dans l'épicerie et la spéculation des agressions sanglantes.

Notre  révolution est une révolution sans aucune  compromission, contre la dictature de ben ali et ses larbins d'hier, et ceux d'aujourd'hui, à fond la caisse, c'est une révolution pour l'honneur et la dignité, pas une branlette thérapeutique, or ceux qui sont encore aux commandes sont les mêmes crapules donneurs d'ordre aux nervis, miliciens, snipeurs, provocateurs manipulés, TAKRIZ à la mors moi le nœud; qui saignent le pays en long et en large et surtout de travers, impunément.

La situation est bloquée, des tueurs sont dans la nature et mortellement actifs., je suggérer aux paillassons de TAKRIZ d'aller les déloger, au lieu de casser du flic.

Cette situation dans ses uniques réalités historiques, le monde depuis toujours est rempli d'exemple, quoi que je considère que dans ses fondements la révolution tunisienne est unique; aujourd'hui chez nous en TUNISIE, nous n'avons que deux portes de sortie, ou bien le limogeage  direct de GANNOUSCHI , manu militari, avec un coup de pompe au cul, lui et ses larbins, aussi ,  très vite, ou bien les militaires pour restaurer l'ordre seraient tentés de prendre le pouvoir, c'est aussi gros que le nez au milieu du visage,  dans le meilleur des cas, jusqu'à la tenue des élections, dans les pires des cas....et le goût du pouvoir aidant et enivrant,  à la manière algérienne, calamiteuse ad libitum ,  dans le second cas, les tunisiens perdraient tout et régresseraient d'une façon dramatique, dans le premier cas, c'est un moindre mal, il faut  que les militaires dégagent les RCEDISTES, mettent aux arrêts leurs chefs et veiller à la bonne marche des administrations.

Instaurer la démocratie , c'est être radicalement et sans hésitation pour renverser totalement et radicalement l'ordre ancien, notre soulèvement est  un soulèvement ayant pour but de détruire les bases d’un système politique et social, toujours  corrompu, pour le remplacer par un autre, habituellement très différent du précédent, plus clean.

Je pense comme beaucoup d'amis que malheureusement, la solution de l'armée germe dans beaucoup de têtes tunisiennes, logique, elle est la seule institution républicaine face aux nervis du RCD surarmés, et aux fascistes, les rouges-bruns de la réaction, les destructeurs nihilistes qui sont l'expression d'une autre forme de lâcheté, aussi malsaine que celle  des nervis de BEN ALI.Le probléme majeur qui se pose pour les démocrates de toute évidence, c'est le degré de responsabilité républicaine de cette armée, qui est bien plus qu'une grande muette, mais aussi une grande inconnue.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens