Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 20:41

 

WikiLeaks publie 1,7 million de documents diplomatiques américains

Le site Internet a publié lundi plus de 1,7 million de documents diplomatiques américains, officiellement déclassifiés mais difficiles d'accès selon Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks. Ils concernent la période 1973-1976 et rassemblent notamment de nombreux courriers envoyés ou reçus par le secrétaire d'Etat américain de l'époque, Henryy Kissinger.

Un supporter de Julian Assange venu le soutenir devant l'ambassade d'Equateur à Londres © Maxppp

"Le matériel que nous rendons public aujourd'hui est la plus importante publication géopolitique ayant jamais existé", a affirmé lundi Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks. Le site Internet, qui s'était rendu célèbre en 2010 en publiant des centaines de milliers de documents sur les guerres d'Irak et d'Afghanistan, a mis en ligne lundi 1,7 million de documents diplomatiques américains. Ils portent sur la période 1973-1976 et sont consultables en ligne ici. Il s'agit notammentde nombreux courriers envoyés ou reçus par le secrétaire d'Etat américain de l'époque, Henryy Kissinger.

Certains documents portent notamment sur le Vatican démentant tout massacre par le dictateur chilien Augusto Pinochet et mettant en avant la "propagande communiste". La presse espagnole a également découvert dans ces documents que l'actuel roi d'Espagne Juan Carlos fut "le meilleur informateur des Etats-Unis" sur le dictateur Francisco Franco qui l'avait désigné pour lui succéder.

Des documents déjà accessibles selon les Archives nationales américaines

Ces documents étaient en fait déjà déclassifiés mais restaient difficiles d'accès pour le public, selon le fondateur de WikiLeaks. Ils n'étaient consultables que depuis les Archives nationales américaines et dans un format ne permettant pas d'effectuer de recherches par mots-clés, a-t-il indiqué. "Les télégrammes étaient cachés à la frontière entre le secret et la complexité", a estimé Julian Assange lundi, par message vidéo depuis l'ambassade d'Equateur à Londres où il est toujours réfugié depuisjuin 2012

Mais quelques heures après cette diffusion, les Archives nationales américaines ont réagi en indiquant que ces documents étaient déjà dans le domaine public et a fourni un lien vers leur propre base de données où les utilisateurs peuvent effectuer des recherches par date, sujet ou mot-clé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens