Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 14:22

 

Sarkozy, conférencier pour 250 000 dollars, sinon rien !


 
 

On le pressentait, lui-même s’y voyait déjà, et ce serait chose faite selon Le Canard Enchaîné : pour 250 000 dollars, sinon rien, Nicolas Sarkozy fait une entrée très "bankable" dans le Mercato des présidents déchus, reconvertis en conférenciers de luxe ! Des petits extras juteux qui font plus qu’arrondir les fins de mois de ces retraités VIP de la politique, ils les multiplient par cent en un temps record.

Après l’ivresse du pouvoir jalousement préservé, la griserie exaltante de l’argent facilement gagné, qui plus est en moins d’une heure (45 minutes exactement !), devrait suffire à étourdir l’ancien souverain hyperactif, connu pour n’avoir qu’un seul moteur, et c’est un turbo : l’enrichissement personnel...

Son pygmalion n’est autre que la banque d’investissement américaine Morgan Stanley, qui a jeté son dévolu sur ce champion toutes catégories des effets de manche qui ne brassent que du vent. Après s’être tristement donné en spectacle tout au long de son mandat, on se demande bien sur quelle thématique cruciale, sur quel sujet brûlant, les lumières de Nicolas Sarkozy pourront faire des étincelles, et donner l’illusion que sa parole vaut de l'or.

Mais qu’à cela ne tienne, les décideurs très indulgents de Morgan Stanley, certainement de ses amis, ont décidé de produire et de financer celui qui a déshonoré la fonction présidentielle comme jamais, ne regardant pas à la dépense pour s’offrir cette tête d’affiche du marketing politique européen et de l’enfumage électoraliste hexagonal.

Dissertera-t-il sur le bon usage du népotisme et de l’endogamie de classe, livrera-t-il ses secrets de fabrication des peurs irrationnelles et de la stigmatisation anti-musulmans, philosophera-t-il sur l’art d’être démagogue et de remettre en selle le FN, ou de faire la guerre "humanitaire" en Libye, en tout cas, on peut être sûr d’une chose : il ne parlera pas littérature, et fera l’impasse sur la Princesse de Clèves…

Dans ces conférences de l’entre-soi, où le compteur tourne vite, la somme vertigineuse de 5 550 euros tombera chaque minute dans l’escarcelle du chanceux Sarkozy, grâce au sponsor Morgan Stanley qui a  complaisamment fermé les yeux sur l’un des handicaps majeurs de notre linguiste peu distingué : Shakespeare et lui, ça fait deux ! Eh, oui Sarko est loin de maîtriser les rudiments de l’anglais, (un blocage sans doute…),  et est fort ennuyé, car il ne peut même pas traduire "casse-toi, pauv’ con", un basique pour lui… Too bad !

Marchant sur les traces de Bill Clinton, dont les 5,7 millions de dollars perçus en 2008, uniquement pour ses grands oraux, l’ont fait saliver, gageons que Nicolas Sarkozy, qui lorgne aussi sur la monarchie marocaine et les belles perspectives qui s’en dégagent, sera un conférencier empressé et très pressé de rentabiliser son temps de parole.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens