Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 16:45

Purple Rain

par Mahrez Chabbi,  ·

Les carottes sont cuites et l'UGTT, du moins sa vénale directions  et ses marionnettistes  de  l'ombre qui ne sont pas inconnus aux tunisiens et qui ne sont pas nés de la derniére pluie, Purple Rain, le peuple tunisiens qui a  subit leur défausse et leur oppression  depuis plus de 50 ans n'est pas dupes de leurs manigances, ce syndicat dévoyé n'a pas réussir son opération de blanchiment par le chaos et la violence à introduire NIDAA TOUNES et les frustrés des urnes  dans le jeu politique légitime et légal.

Instrumentaliser  la colère des pauvres gens dans les  régions, jeter de l'huile sur le feu , c'est tout ce qu'ils ont comme programme politique les détrousseurs  de la pauvre centrale syndicale lapidée par quelques voyous dignes de leur parrain BEN ALI sur toutes les coutures, cette UGTT belle chose des martyrs et en premier lieu de feu HACHED, NAAR ITJIB IRMED est laminée à ce jour par des goujats comme JRAD, ABASSI et bien sûr toute la noria mauve mise en place par BEN ALI, ses sicaires, sans oublier  les éternels  intrus  comme ALJAMHOURI, un groupuscule tribal et la gauche HENDI , lavaliste et collaboratrice  héritiers de CHARFI et compagnie qui furent ministres et députés chez BEN ALI. Encore une fois  ce CAPHARNAÜM bizarroïde de veuves noires et d'orphelins, de conspirateurs et de nervis en politisant une UGTT qui était  sous HACHED nationale, et qui est devenue partisane et idéologisé à l'absurde de tous les archaismes  jouent contre la révolution, l’intérêt du pays et méprisent et la démocratie et les tunisiens, ce qui  pour eux est  la même chose, leurs pauvres esprits aliénés et formatés affirmaient  que si les tunisiens ne les choisissaient pas, c'est qu'il s ne sont pas mûrs pour la démocratie, c'est ce que disait leur mentor et maître et leur maître à penser Zinétron, le peuple tunisien  n'a pas cru BEN ALI et l'avait dégagé aux dernières élections pour la constituante, il ne les a pas  non plus cru et il les a  dégagé , il n'existe pas de RCD  dur et un RCD light, le RCD  c'est la haine et la trahison, la spoliation et la dégénérescence  de la TUNISIE, et NIDAA TOUNES et ses clients groupusculaires sont pires que le RCD, un KSILA , un MORJANE, un BCE, BELLAID, I   etc....et pis, leurs entremetteuses  les ABESSI  et la direction de l'UGTT sont la réaction et son crépuscule.

Le dernier cheval de bataille de ces illégitimes,   par la menace et la forfaiture, c'est d'exiger des élus du peuple  l'imposition  d'un gouvernement d'union nationale selon leur délire. Mais un gouvernement d'unité nationale,  c'est à dire  dans l'absolu  et dans une période normale et non de transition, est  un gouvernement constitué des principaux partis voire de la majorité des partis politiques dits "de gouvernement" représentés dans un parlement, or je pense qu'à quelques retouches mineurs, et dans cette période de transition, c'est le cas aujourd'hui avec la TROÏKA, à ceci prés, il faut le  dire aussi  que l'aveuglement Nahdaouis  à l’intérieur de la coalition gouvernemental  est sidérant, en squattant tous les ministères régaliens et des fois en prenant des décisions unilatérales et en mettant à l'écart ses  alliés, les exemples sont multiples, ce parti politique légitime est majoritaire a fait des fautes politiques graves  qui ont affaibli ses alliés et qu'il finira par  payer, certains indépendants aussi  au passé  valeureux, j'en cite un de mémoire, un ami , méritait largement de participer à ce gouvernement, NEJIB HOSNI par exemple; Oui,  vraiment certains responsables nahdaouis mis en place sans aucune concertation n'ont aucun charisme, ni réflexion  politique ou sociétale, l'art de gouverner  n'est pas à la portée de n'importe qui,  celui de réfléchir et de se projeter dans l'avenir non plus. La formation d'un tel exécutif  d'une façon rationnelle et juste  juste après les élections pour la constituante,  la situation politique, économique et sécuritaire du pays requérait  que cesse le schéma traditionnel de débats entre majorité et opposition, pour préparer des élections  qui feront la durée et  non la transition aurait dù être plus rigoureuse et ne reposer que sur les compétences, et la TROÏKA n'en manque pas.

 

Mais dans l'optique des  réactionnaires tunisiens téléguidés, un gouvernement d'union nationale en TUNISIE, c'est un gouvernement où   ils seront la pièce angulaire de l'usurpation  contre la légitimité des urnes, où on aura au gouvernement un BELLAID, un HAMMAMI, un ANCHABBI,  une JRIBI, un DAHMANI, en fait à bien voir les choses,  l'imposition de tous ces recalés du peuple tunisien,  dans ce cas de figure, j'imagine le frustration de la grande majorité des tunisiens floués de leur victoire et ce que sera l'état  réel du pays, et là, les risques d'une guerre civile  seront évidents, et le fascisme prendra forme  pour de bon.

Le risque que constitue le choix de constituer un gouvernement d'union nationale selon  les ignominies de l'UGTT de ABASSI c' est qu'en cas d'échec, évident pour moi,  il n'y a pas d'autres solutions que l'accession au pouvoir de partis extrémistes, ou la prise du pouvoir par l'armée.

A mon humble avis, l'irresponsable réaction tunisienne  squattant l'UGTT qui  avec ses revendications politiques et non syndicales,  est par procuration un parti politique  qui s'ignore et juridiquement non autorisé,  survit  sur cette espérance et cette héritage  de leur parrain BEN ALI.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens