Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 09:09

Passions tunisiennes

 

Par

Chabbi Mahrez1234567.JPG

 

 

 

Il existe en TUNISIE de pseudos analystes et autres "journalistes" autoproclamés qui mélangent, allégrement et sans pudeur,  entre l'acte journalistique et socio-empirique qui consiste à passer l'information et à l'analyser aux seules réalités publiques et culturelles , et la propagande militante qui tient souvent de la propagande, de la désinformation et du mensonge purs et simples,  qui eux coulent de l'affect; à la limite cela peut se concevoir, mais pour la crédibilité et l’honnêteté, il faut toujours et le moins qu'on puisse faire quand on est dans la victimisation permanente, annoncer la couleur et ne pas prendre les gens pour des imbéciles et ses désirs nécrophages  et désuets pour l'absolu  puritain des vérités sélectives. Parce qu' enfin le net, il n'est représentatif de rien du tout, Il est multiple et ses fractions sont microscopiques, un brouhaha débilitant et souvent infantiliste, où celui qui diffame, insulte, ment ou crie le plus fort qui surfe sur le copinage et l'abritissement de la majorité des sites tunisiens , veut donner et pis se donne  l'impression d'être un phare, un guide, un libérateur ou un gourou . Le net,  c'est juste, pour la plus part des cas, un défouloir  conjoncturel de frustrations, une arène   pour l'agonie des lâchetés, un putching -ball pour des boxeurs souvent aveugles et manchots. Certaines personnes  ne finissent pas par exemple de nous annoncer pompeusement "le début de la fin de la TROÏKA", et ce fameux début de la fin, le leur fantasmé,   a commencé  trois secondes  après les élections, alors que pour tout observateur  avertit la prudence doit être de mise en politique, et que sur cette question ,plus que jamais,  la crédule " intelligentsia"  tunisienne autoproclamée des salons feutrés qui font de la politique et ses prévisions dans le marc de café soluble, comparés à la majorité des tunisiens de la TUNISIE profonde , sont dans l'utopie idéologique, dans la spéculation partisane et la réaction  à deux balles. Quand je parcours le pays, au gré des rencontres  et que j'assiste aux meetings, je constate que la TROÏKA plus que jamais en TUNISIE est devenu une sorte de référence identitaire dans le magma post-révolutionnaire, et qu'en toute état de cause elle coule de rationalité et du besoin du minimum de sécurité  et même de nationalisme pur et dur, juste parce qu'en face d'elle  c'est un désert lunaire, il n'y' a rien ou si peu de choses, de vieux politiciens, des "vedettes" sur le retour de l'enfer mauve de BEN ALI et qui bien souvent pétent plus haut que leur cul, et que leur C.V ressemble plus à un calamiteux bulletin  numéro UN de délinquants politiques, de girouettes rouillées qu'autre chose; oui parce qu'en face de la TROIKA, il n'y' a rien ou SI PEU DE CHOSE, une politique intelligente et oppositionnelle digne de ce nom serait de faire fructifier  "ce si peu de chose" pour présenter démocratiquement une alternative honorable et authentique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens