Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 20:06
Les terrorismes

Par Patrick Mignard

Rien ne justifie le terrorisme, pas même le terrorisme d’État qui n’est qu’une forme de terrorisme officiel pratiqué pour raison d’État... Des exemples : les USA en Amérique Latine et au Vietnam, la France en Algérie, Israël en Palestine, pour ne citer que les pays qui se disent « démocratiques »… et bien d’autres !...

Le terrorisme ne naît pas spontanément par « l’opération du Saint-Esprit »,… il est toujours le produit d’une histoire. La politique de la France – et elle n’est pas la seule – à l’égard de ses anciennes colonies, aussi bien au moment de l’indépendance que par la suite, n’a pas permis,… c’est le moins que l’on puisse dire, de faire accéder ces nouvelles nations à la « démocratie ». La férocité de la lutte anti-indépendantiste, comme en Algérie, au moment de la guerre d’indépendance, de même que la défense des intérêts, industriels, commerciaux et stratégiques français, après l’indépendance dans le reste de l’Afrique, a permis l’émergence d’organisations politiques, de clans, de véritables mafias soutenus par l’État français (toutes couleurs politiques confondues). Les anciens pays coloniaux ont fermé les yeux lorsque ont été éliminés les rares leaders progressistes (Lumumba par exemple au Congo belge).

Les richesses de ces pays, mises en « coupe réglée » par des dictateurs locaux, soutenus par la France et les firmes françaises et multinationales, loin de permettre un décollage économique et une amélioration des conditions de vie,… ont abouti à faire de ces pays les contrées les plus pauvres de la planète. Comment, dans ces conditions ne pas assister aux pires dérives politiques possibles. Le contexte ainsi constitué, d’inégalité, de pauvreté et d’injustice est devenu le creuset dans lequel les révoltes et les rancoeurs ont pu s’exprimer. La religion n’est, en grande partie, que l’écume de conflits et de frustrations plus profonds… comme elle l’a été en Europe durant les guerres de religions. Tant que la situation politique et sociale qui sous tend le terrorisme demeurera, la plaie restera béante, douloureuse et purulente.

C’est aujourd’hui ce que paye la France au Mali,… c’est ce qui explique qu’elle ne sait pas trop comment s’en sortir,… et pourquoi ses partenaires européens hésitent à mettre le doigt dans ce redoutable engrenage.

Patrick Mignard
24 Janvier 2013

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens