Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 10:22

Le gouvernement « Ayrault 1 » a de quoi satisfaire les Français d’Israël

  

Ils étaient 92% au soir du second tour à voter en faveur de Nicolas Sarkozy. Les analystes ont montré que les raisons de ce score digne d’une république bananière représentaient davantage un rejet des amis de François Hollande plutôt que d’un soutien à Nicolas Sarkozy. Ce soir, après la publication officielle des noms des nouveaux gouvernants de la France, les français d’Israël se doivent de faire un mea-culpa.

Bien entendu, tout n’est pas parfait et la politique de la France vis-à-vis du Proche-Orient ne changera pas : la France a ses intérêts dans la vente d’armes aux pays arabes et dans le pétrole ; mais une chose est certaine, le premier gouvernement Hollande-Ayrault n’aurait pu être plus amical envers les français d’Israël, les juifs de France et ceux qui partagent les valeurs humanistes d’auto-détermination du sionisme.

Depuis sa nomination en tant que Premier Ministre, Jean-Marc Ayrault est déjà insulté sur un certain nombre de forum arabophones : la raison est simple, Ayrault est membre du Cercle Léon Blum. Ce cercle est un regroupement de socialistes se reconnaissants dans les valeurs du leader historique socialiste Léon Blum. C’est aussi, écrivent les forum arabophones « la pierre angulaire du travail de prise de pouvoir des sionistes au sein du Parti Socialiste. » S’il est encore difficile de savoir ce que pense réellement Jean-Marc Ayrault d’Israël, cette information n’en demeure pas moins intéressante : au moins, ce n’est pas Martine Aubry qui a été placée ici.

D’ailleurs le fait que Martine Aubry ne soit pas dans le gouvernement est le meilleur gage de qualité que François Hollande a donné à ses électeurs juifs, franco-israéliens et sionistes. Ni Aubry, ni Glavany, ni Guigou ne font parti du gouvernement, ce qui signifie que les condamnations systématiques et aveugles d’Israël ne seront peut-être pas au goût du jour avec Hollande.

Autre poste important, celui des Affaires Etrangères. Mais là, ne nous voilons pas la face : le ministre de cette fonction n’a que très peu de pouvoir. C’est le Président qui décide des grandes lignes internationales et ce sont les diplomates du Quai d’Orsay qui acceptent de jouer le jeu ou non. Le seul rôle de Laurent Fabius sera donc de représenter l’image officielle de la France à l’étranger et de donner des interviews. C’est dans ce deuxième cas que les choses pourraient se compliquer : Laurent Fabius, juif converti au christianisme, s’est dit être un « ami d’Israël » à plusieurs reprises… Mais dans  les faits, les choses semblent de temps en temps moins cordiales (on se souvient du : « Nous romprons avec l’indulgence excessive du gouvernement français envers le pouvoir israélien à qui nous dirons qu’il devra quitter rapidement les territoires colonisés… »).

Reste que Laurent  Fabius à ce poste est une bien meilleure nouvelle qu’un Hubert Védrine ou qu’un Alain Juppé. Enfin, le fait qu’il ait voté non au Référundum européen et qui soit nommé à ce poste est un choix judicieux malgré ce que pensent les commentateurs : les français n’étaient-ils pas majoritairement contre le traité (voté en catimini et en force par le gouvernement Sarkozy).

A l’intérieur, Ayrault a placé la personnalité socialiste préférée des juifs et des sionistes, Manuel Valls. Homme de courage, qui n’a pas sa langue dans la poche, Valls est l’un de seuls représentants du Parti Socialiste qui s’est battu contre la création unilatérale d’un Etat Palestinien en 2011 à l’ONU. Téméraire, il avait prit tribune officielle dans Le Monde pour donner sa vision des choses, une vision équitable et intelligente qui veut qu’un « Etat Palestinien ne doit voit le jour qu’après des négociations de paix avec Israël. »

Sur le plan « intérieur », Valls est considéré comme un « dur » du PS. Il est fort à parier qu’il saura lutter contre l’antisémitisme, les discriminations et autres problèmes du quotidien.

Autre excellente nouvelle pour les juifs de France, la nomination de Vincent Peillon à l’éducation Nationale. Peillon, lui-même non juif (une de ses grand-mère était juive), marié avec Nathalie Bensahel (journaliste au Nouvel Obs), a célébré la bar-mitzva d’un de ses enfants il y a peu. Avec un pareil héritage, on peut être certain que l’apprentissage de la Shoah demeurera important pour ce gouvernement.

Pierre Moscovici a été nommé aux Finances. On l’aurait préféré aux Affaires Etrangères mais on s’en contentera. Moscovici est une personnalité appréciée de ses interlocuteurs israéliens et du monde de l’économie. Imaginons un instant qu’Arnaud Montebourg ait eu ce poste, il en aurait été autrement… Avec ce méticuleux aux affaires, la France se dote d’un « pinailleur », ces personnalités qui calculent absolument tout au sou prêt, pour ne pas mettre plus en péril l’avenir économique de la Nation. Moscovici a dit une fois:

« Si j’ai adhéré au Parti socialiste, en tant que Juif, Français et socialiste, c’est aussi en pensant à Léon Blum. Il faut réfléchir et essayer de savoir pourquoi il se serait battu aujourd’hui. Or, cet homme s’est battu pour la République, pour la gauche et le socialisme, ainsi que, sur la fin de sa vie, pour le sionisme, porteur à son sens d’une paix pour le Proche-Orient. »

Rien que pour avoir eu le courage de dire cela, il mérite la légion d’honneur !

Inscrivez-vous à la newsletter de JSSNews

Michel Sapin est lui au Travail. Peu connu (bien qu’ancien ministre), les israéliens le connaissent un peu et l’apprécient beaucoup. Michel Sapin a visité plusieurs fois l’Etat Juif est et devenu son plus bel ambassadeur. Dans sa région, il aurait démontré à plusieurs de ses collègues que la politique anti-terroriste d’Israël est justifiée. Par ailleurs Michel Sapin a souvent redit, en privé, son admiration pour « le miracle économique israélien ». Le fait que l’Etat Juif soit en situation de plein-emploi où l’innovation est constante ne peut-être qu’un facteur de plus qui lui donne raison. Espérons pour la France qu’il puisse tirer les leçons de l’économie et de l’emploi israélien pour les appliquer aux français.

Et puis, bien que « verte », il faut reconnaître à Aurélie Filippetti, nouvelle ministre de la culture, une vision qui lui a valu quelques problèmes au sein de son parti :

Aurélie Filippetti a dénoncé les dérives anti-sionistes et antisémites qui gangrènent les mouvements de gauche et d’extrême gauche. Se déclarant ouvertement «sioniste et pro-palestinienne» pour signifier son attachement à une résolution pacifiste et équitable du conflit et marquer son aversion pour l’anti-sionisme, elle soutient une position nuancée et soucieuse de la légitimité de l’existence d’Israël qui lui a valu les foudres de la direction des Verts.

Pour le reste, il y a forcément des personnalités non-aimées des juifs de France. Cécile Duflot en est l’exemple même. Son point de vue sur Israël est complètement déraisonné, surtout du fait que Duflot est une écologiste et que l’Etat Juif est à la pointe du combat écologique ! Israël n’est-il pas le seul pays au monde a avoir chaque année plus d’arbres que l’année précédente ? L’Etat Juif n’est-il pas le créateur à grande échelle de la voiture électrique ? L’Etat Juif n’est-il pas un leader incontesté des technologies de goutte-à-goutte (agriculture) et de panneaux photo-voltaïques ? Peu importe pour elle et son mouvement : l’écologie d’Israël ne mérite même pas que l’on s’y arrête puisque seuls les palestiniens souffrent au Proche-Orient. Pathétique. Mais vrai. A ses yeux en tout cas.

Le poste donné à Montebourg est lui ridicule ! « Redressement productif » disent-ils ! Seul Montebourg pouvait trouver un nom aussi « ronflant. » Est-ce que « Ministère de l’Industrie » ne suffisait pas ? Avec ce changement de nom, reste à savoir combien coûtera tous les changements (papiers à en-tête, carte de visite des fonctionnaires, changements de plaques, etc…). Autre interrogation : donner l’industrie à un anti-capitaliste, ce ne serait pas comme faire manger Jean-Pierre Coffe au Mc Donalds ? Les amoureux du Drucker du dimanche se souviendront peut-être que Coffe avait un jour mangé Mc Do et qu’il avait trouvé ça « moins dégueulasse » qu’il ne l’avait imaginé. Peut-être Montebourg prendra t-il goût au capitalisme raisonné, allez-savoir !

Pour ce qui est de Christiane Taubira, celle qui a permis (entre autre), de faire accéder Jean-Marie Le Pen au second tour face à Chirac, n’est pas franchement l’ami des israéliens. Mais peu importe. La justice est un poste essentiel et je doute qu’elle n’ait les connaissances pour mener de main de maitre ce ministère si important et compliqué. Mais ça, seul l’avenir nous le dira.

Quant à la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud Belkacem, reconnaissons qu’elle est agréable à regarder et assez compétente en la matière. Le ministère du Droit des Femmes est inutile (le droit des femmes est essentiel mais de là à créer un ministère !) et l’on se demande pourquoi ne pas avoir plutôt créé un ministère pour le Handicap. Voilà qui aurait été une vraie révolution pour une minorité de français discriminés au quotidien et dont les gouvernements ignorent souvent les dures réalités de la vie (malgré toutes les belles paroles données aux associations). Une seule question demeure : va t-elle démissionner de son poste du Conseil Consultatif des Marocains de l’Etranger où elle a été nommée personnellement par le Roi du Maroc en 2007 ?

Pour ce qui est du reste des ministre et de leurs délégués, il est encore trop tôt pour en parler. Mais objectivement, sur le papier, je doute que Sarkozy ait pu faire mieux. D’ailleurs, les juifs de France, les français d’Israël et les sionistes ne regretteront pas le moins du monde le départ de Guano et de Juppé qui eux, étaient à des postes clefs ! Par ailleurs, il me semble que ce soir, les juifs de France réalisent que le gouvernement aurait pu être bien pire… Mais difficilement meilleur.

En conclusion, c’est un beau gouvernement que vient de créer Jean-Marc Ayrault. Il ne reste plus qu’a espérer une seule chose : qu’après les législatives aucune retouche importante ne soit effectuée. Pour cela il faut que le PS écrase ses ennemis de la gauche extrême. Mais de là à inciter les français d’Israël à voter pour le PS, il y a un monde !

André Cohen – JSSNews

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens