Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 18:24

La place du Gouvernement à la Kasbah submergée par les manifestants

Des dizaines de milliers de manifestants ont submergé la place de la Kasbah à Tunis et les artères environnantes, à l'appel des participants au sit-in de la place du Gouvernement pour une manifestation massive et une journée de colère.

A travers les banderoles brandies et les slogans scandés, les manifestants appellent, en particulier au "départ du Premier ministre", à la "dissolution" du gouvernement provisoire, de la chambre des députés et de la chambre des conseillers" et à la "création d'une assemblée constituante" pour instituer "un régime parlementaire".

Ils appellent, en outre, à "la constitution d'un gouvernement de salut national", à assainir "les établissements, les organisations, les associations et les syndicats des membres impliqués dans la corruption", "le report de la satisfaction des revendications sociales" et "la promulgation d'un nouveau code de la presse et d'une nouvelle loi électorale".

Les manifestants revendiquent, également, la proclamation d'une amnistie législative générale, la dissolution du Rassemblement constitutionnel démocratique et le jugement équitable des symboles de l'ancien régime.

Les agents de l'ordre et les unités de l'armée nationale ont préféré changer leurs positions et se sont retirés aux abords de l'avenue du 9 avril, se contentant de surveiller ce rassemblement populaire pacifique. Une tente du Croissant rouge tunisien a été dressée par la même occasion.

La manifestation se déroulait selon une préparation judicieuses et une bonne organisation, avec une tente pour la cellule d'information du sit-in qui diffuse, sur Facebook, les informations sur le rassemblement, critiquant l'état de la couverture du sit-in par les médias nationaux.

 

*****************************************

La garde nationale arrête des prisonniers évadés et un certain nombre de délinquants

Les unités de la garde nationale sont parvenus, les 23 et 24 février courant, à arrêter des prisonniers évadés et certains délinquants soupçonnés d'être impliqués dans des affaires de vol et de pillage et dans des actes terrorisant des citoyens, indique le ministère de l'Intérieur dans un communiqué, rendu public jeudi.

Toutes ces personnes arrêtées ont été déférées devant la justice, précise le même communiqué dont l'agence Tunis Afrique Presse (TAP) a reçu une copie, soulignant que le nombre des prisonniers évadés et qui se trouvent en état d'arrestation, dans un certain nombre de régions du pays, s'élève à 5 dont 3 sont soupçonnés d'être impliqués dans l'incendie d'un poste de police dans le gouvernorat de Monastir, avec la complicité de 4 autres personnes, qui ont été à leur tour arrêtées, outre la saisie d'une voiture volée et de plusieurs armes blanches.

Le communiqué ajoute que 9 autres personnes ont été arrêtées à Béja pour des affaires de vol et de détention de sommes d'argent d'une valeur de 270 mille dinars, ainsi que de deux carabines de chasse, ceci en plus de l'arrestation d'une autre personne dans la région de Boumhel, avec en sa possession un pistolet de service, dérobé dans un poste de police, attaqué précédemment.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens