Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 09:41

«Honte à Charlie-Hebdo» de la part de Nicolas Beau

nicolas-beauNicolas Beau est un grand connaisseur de la Tunisie. Avec des livres comme, «Notre ami Ben Ali», puis la «Régente de Carthage», il a contribué à briser le mythe de la dictature prospère. Et voici qu’il se fend d’un texte dans lequel il exprime toute son indignation à l’égard de tous ces journalistes et  hommes politiques français qui font de l’islamophobie leur fond de commerce. Place à Nicolas Beau.

*********

Seuls ou à peu près les sites d’extrême droite et l’ancien premier Ministre François Fillon, à la recherche des voix xénophobes dans sa course pour la présidence de l’UMP, ont soutenu Charlie Hebdo pour avoir, une nouvelle fois, publié des grotesques caricatures du Prophète. Réjouissons-nous pour nos confrères : ils ont vendu cette fois l’ensemble de leurs numéros.

Gébé, Reiser, Wolinski, revenez !!! Vos héritiers sont devenus débiles. La vulgarité des dessins, déjà, aurait du dissuader les grands ados de « Charlie » de publier ce numéro indigne. Mais il y a évidemment plus grave. Cette mauvaise publicité expose des centaines de milliers de français vivant à l’étranger, notamment en Tunisie et en Libye, à être agressés par les groupuscules salafistes, s’ils font une mauvaise rencontre, au coin d’une mosquée, dans les jours qui viennent. Autant dire que « Charlie Hebdo » a fait de la communauté française à Tunis ou à Tripoli les otages de fanatiques. Ce qu’a fort bien résumé Daniel Cohen Bendit : « Lorsque l’on est assis sur un baril de poudre, faut-il allumer une allumette ? ». Les salafistes sont ravis de l’aubaine, comme le montraient des derniers jours les prêches anti français dans beaucoup de mosquées en Tunisie.

Est-il bon par ailleurs, dans le climat de guerre de religions qui semble menacer la planète, d’enflammer encore un peu plus les esprits ? La défense de Charb, le patron de Charlie Hebdo dans le Monde du 21 septembre, est juste auto centrée et narcissique, pathétique : « Je n’ai pas l’impression, déclare-t-il, d’égorger quelqu’un avec un feutre ». Et bien si, cher Charb, on peut tuer avec des mots. Et le grand écrivain français, Robert Brasillach, qui se révéla hélas antisémite et pro nazi, a été condamné à mort pour avoir encouragé dans ses écrits la haine des juifs déportés et assassinés. Cette fois, on ridiculise les musulmans. On nous dira : mais ces derniers ne sont pas menacés physiquement dans la France d’aujourd’hui. C’est vrai. Mais pour autant, beaucoup sont humiliés, méprisés et stigmatisés. 

N’oublions pas que lors des dernières présidentielles, aussi bien Nicolas Sarkozy que Marine Le Pen ont fait de la viande Hallal un problème majeur et de l’Islam une quasi menace. A eux deux, ils ont rassemblé en France quatre français sur dix. A l’évidence, l’islamophobie se développe en France de façon spectaculaire. Quelle utilité existe-t-il à attiser la haine entre les communautés qui composent et composeront la France métissée ? Quel éclairage nouveau apporte des caricatures pornographiques du Prophète une étoile plantée entre les fesses ?
Tout plumitif porte évidemment une haute responsabilité dans ce qu’il publie. C’est l’honneur de notre métier.

Nicol

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens