Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 08:00

Démission de Hakim El Karoui, cible de la révolution tunisienne


http://www.rue89.com/2011/03/11/demission-de-hakim-el-karoui-cible-de-la-revolution-tunisienne-194451

L'ex-plume de Raffarin, soutien de Ségolène Royal en 2007, créateur du Club XXIe siècle, intello inspiré, banquier chez Rothschild et « réseauteur » de haut vol, est au cÅ“ur d'une réplique parisienne de la révolution tunisienne. Critiqué pour des conseils adressés à Ben Ali, il a été conduit à la démission de la présidence de l'Institut des cultures d'islam.

Ce vendredi, Hakim El Karoui aurait dû être à Marrakech, pour le forum
des Young Mediterranean Leaders, un club de « décideurs » qu'il a fondé.
Mais la réunion a été annulée. Motif invoqué : « l'instabilité » qui règne
dans la région. Surtout, Hakim El Karoui avait quelques problèmes à régler.

Une pétition réclamait sa démission de la présidence de l'Institut des cultures d'islam (ICI), établissement culturel de la ville de Paris qui doit aussi, à terme, accueillir des lieux de culte dans le XVIIIe arrondissement.

« El Karoui dégage ! »

Du coup, Hakim El Karoui avait convoqué ce vendredi soir un « conseil d'administration extraordinaire ». L'intitulé de l'ordre du jour (« point général de situation sur l'avancement du projet ICI ») ne trompait personne : il allait devoir s'expliquer.

Aux cris de « El Karoui dégage ! », des manifestants avaient prévu de se rassembler au même moment à la Goutte-d'Or à l'appel de plusieurs organisations tunisiennes (l'Union pour la Tunisie, le Front de Libération Populaire de la Tunisie, le Mouvement des Jeunes Tunisiens). Pour elles :

« Les victoires successives du peuple tunisien contre le régime de Ben Ali doivent s'accompagner de changements en France. Les artisans et les bénéficiaires de la relation privilégiée entre la France et ce régime criminel et corrompu doivent assumer les conséquences de leurs actes. […] La révolution tunisienne se poursuit. »

Des conseils adressés à Ben Ali

Elles reprochaient à Hakim El Karoui deux notes adressées au « Père de la nation », « Son Excellence » Ben Ali « en pleine répression du soulèvement démocratique en Tunisie » – que Mediapart a rendues publiques.

La première, datée du 12 janvier, proposait à Ben Ali de « sanctionner les responsables qui ont mal fait leur travail » et d'envoyer « un message de compassion aux familles des victimes ». Deux jours plus tard, le banquier prodiguait de nouveaux conseils de sortie de crise. A quelques heures de la fuite de Ben Ali.

Au cours de la semaine, Hakim El Karoui avait confié à des amis qu'il était « sûr et certain » du « soutien total » de Bertrand Delanoë. Selon un administrateur de l'ICI :

« Il sait que son profil n'est pas si répandu pour qu'on puisse se passer de lui : une personnalité indépendante du PS et du microcosme de l'hôtel de Ville, qui connaît bien le monde musulman et les milieux économiques, capable d'organiser des levées de fonds pour financer les futurs lieux de culte. »

« Volonté de s'expliquer sans détours »

A Rue89, Hakim El Karoui avait assuré vendredi matin être habité par « la volonté de [s]'expliquer simplement et sans détours en dehors de jeux politiques qui [le] dépassent ».

Télécharger la lettre de Hakim El KarouiIl avait commencé à le faire, jeudi 3 mars, dans une lettre adressée aux membres du conseil d'administration de l'ICI.

Dans ce courrier, que Rue89 s'est procuré, il racontait que Marwan Mabrouk, un des gendres de Ben Ali, lui a demandé des idées pour « faire baisser la violence et d'organiser une transition pacifique vers la démocratie ». Il écrivait :

« Dans l'extrême urgence de la situation, j'ai eu le tort de rédiger ces notes et de les signer comme si je m“adressais non pas à lui mais à Ben Ali. Et parce qu'elles ne correspondaient pas à ce qu'entendait habituellement Ben Ali, j'ai utilisé des formules rhétoriques qui peuvent apparaître, hors contexte, choquantes.â€�

Vote de confiance

Ses arguments ont-ils porté ? En partie, seulement.

Au cours du conseil d'administration extraordinaire, ce vendredi soir, qui semblait, selon plusieurs participants, écrit comme une pièce de théâtre, Daniel Vaillant, le maire PS du XVIIIe arrondissement, a sollicité un vote de confiance en faveur de Hakim El Karoui.

La confiance a été votée, mais pas à l'unanimité (7 pour, 3 contre, 3 abstentions). C'est alors que le président de l'ICI a annoncé sa démission.

Au même moment, au pied de la mairie d'arrondissement, une cinquantaine de personnes étaient rassemblées derrière une banderole “Ben Ali assassin, Karoui collabo, Delanoë compliceâ€�. Au-dessus d'elles flottait un drapeau tunisien.

 

 

Hakim El Karoui
Paris, le 3 mars 2011
Mesdames et  messieurs  les  membres  du  Conseil  d’administration  de  l’Institut  des  cultures
d’Islam,
Je  me  permets  de  vous  crire  parce  que  je  vous  dois  des  explications  suite  ‚  un  certain
nombre  d’articles  de  presse  mettant  en  cause  mon  rƒle  dans  la  priode  rvolutionnaire
actuelle  en  Tunisie.  Fran„ais,  n en  France, de m…re fran„aise  et de  p…re  tunisien,  je  me
sens comme beaucoup concern par ce qui se passe en Tunisie.
Que les choses soient claires, je n’ai jamais rencontr l’ex-prsident Ben Ali. Je n’ai jamais
t son conseiller.
Depuis  toujours  et  a  fortiori dans  un  contexte  de  tension  extr€me  et  d’inqui‚tude  sur  les
d‚rives du pouvoir, j’ai eu l’occasion de faire part de mon indignation et de mon inqui‚tude ƒ
Marwan Mabrouk que j’avais rencontr‚ il y a 2 ans dans un cadre professionnel. Issu d’une
famille  d’entrepreneurs depuis  50 ans, partenaire  de  France  Telecom, mari‚  ƒ une fille du
premier lit de Ben Ali, il m’a demand‚ dans la derni„re semaine du pouvoir de l’ex-Pr‚sident
de lui envoyer par ‚crit des id‚es avec l’intention d’essayer de les lui faire passer. L’objectif
‚tait  d’essayer  de  faire  baisser  la  violence  et  d’organiser  une  transition  pacifique  vers  la
d‚mocratie.
Ces  notes  sugg‚raient  en  substance de  cr‚er un  revenu  minimum  pour  ‚radiquer  la
pauvret‚, de changer tout le personnel politique, de sanctionner la belle famille corrompue
du Pr‚sident, de dissoudre l’Assembl‚e. Puis, apr„s qu’il a annonc‚ l’arr€t de la violence et
son d‚part ƒ la fin de son mandat, de donner une traduction politique imm‚diate ƒ l’ouverture
d‚mocratique annonc‚e.
Dans l’extr€me urgence de la  situation,  j’ai  eu le  tort de  r‚diger  ces  notes et  de les  signer
comme si je m‘adressais non pas ƒ lui mais ƒ Ben Ali. Et parce qu’elles ne correspondaient
pas ƒ ce qu’entendait habituellement Ben Ali, j’ai utilis‚ des formules rh‚toriques qui peuvent
appara†tre, hors contexte, choquantes.
J’aurais sans doute pu ne rien faire. Vous formerez votre opinion.
J’ai ‚t‚ aussi mis en cause pour avoir donn‚ des conseils au Premier ministre Ghannouchi
dans  les  premiers  jours  de  la  transition.  Il  n’avait  plus  de  collaborateurs,  j’avais  une
exp‚rience professionnelle en cabinet minist‚riel et il m’a demand‚ comme ƒ de nombreux
autres Tunisiens de la soci‚t‚ civile de passer quelques jours ƒ l’aider dans cette transition.
J’ai  accept‚  de  travailler avec  lui pendant  4  jours,  ƒ  titre  b‚n‚vole  et  sans  lien  avec  mes
activit‚s professionnelles. Et je suis rentr‚ en France.
J’ai fait  ce  que  j’ai pu pour contribuer ƒ  ce que le  chaos et la violence  ne prennent  pas le
dessus et pour que la Tunisie puisse inventer son propre chemin vers la d‚mocratie dans la
s‚r‚nit‚. Je n’‚tais envoy‚ par personne, je n’avais pas de projet ou d’ambition personnelle
en  Tunisie.  J’ai  essay‚  de  mettre  mon exp‚rience  au  service  de  la  transition  vers  la
d‚mocratie.
Je souhaite de tout coeur que la rvolution tunisienne russisse. Il y a l‚ un formidable espoir
pour le monde arabe mais aussi une leƒon pour ceux qui doutent de la compatibilit entre les
pays arabes et la dmocratie, entre l’islam et la dmocratie. N’est-ce pas le projet du Maire
de Paris et de l’ICI que de dmontrer cette ralit ?
Voil‚  la  ralit  des  vnements,  loin  des  amalgames,  des  thories  du  complot et  des
suppositions  malveillantes que  certains  voudraient  en  tirer  et  qui ne feront pas  avancer  la
cause de la libert et de la dmocratie qui nous est ch…re ‚ tous.
Bien cordialement ‚ vous,
Hakim El Karoui

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens