Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 09:19

Al-Qaida lance son premier magazine de propagande en anglais


 
Capture écran de la couverture du magazine "Inspire". En une, un article de l'imam yéménite Anwar Al-Aulaqi intitulé "Puissent nos âmes être sacrifiées pour Toi !".

Inspire, le premier magazine de propagande d'Al-Qaida diffusé en anglais, devrait sortir dans les jours ou les semaines qui viennent. Mais l'organisation terroriste, rompue aux techniques modernes de communication, a déjà réussi à en faire le buzz du moment. Un premier aperçu du magazine au format PDF circule sur le Net depuis la semaine dernière. En dehors de la couverture et de la table des matières, l'essentiel des 67 pages est crypté.

Pour l'heure, seuls des djihadistes confirmés et quelques chercheurs ont eu accès au document en version intégrale sur des forums islamistes sécurisés. L'universitaire Mathieu Guidère(1) fait partie de ceux-là. Selon lui, cette revue entièrement en anglais marque un véritable "tournant" dans la communication et la stratégie de recrutement d'Al-Qaida.

"TERRORISTES SOLITAIRES"

"Depuis 2009, l'organisation se heurte à une pénurie de militants recrutés 'à l'ancienne' dans les mosquées, les banlieues ou sur Internet, car elle est soumise à une pression très forte des services de sécurité, souligne-t-il. Elle se tourne désormais vers des individus isolés capables de commettre des attentats seuls. Ce magazine s'adresse donc à tous les Américains qui ne parlent pas arabe mais s'intéressent de près ou de loin au djihad. Il n'y a pas à proprement parler de public cible : il suffit qu'un seul soit prêt à passer à l'acte."

Cette nouvelle vague de "terroristes solitaires" et spontanés a commencé à faire parler d'elle depuis l'attentat avorté du vol Amsterdam-Detroit le 25 décembre, celui de Times Square, le 1er mai en plein New York, ou encore l'arrestation de l'Américaine "Jihad Jane" en octobre 2009 pour tentative d'assassinat contre un caricaturiste suédois.

Anwar Al-Aulaqi, 39 ans, responsable de la propagande d'Al-Qaida dans la péninsule Arabique, est surnommé "le Ben Laden de l'Internet".

Le lien entre ces attaques et le nouveau magazine d'Al-Qaida a un nom : l'imam radical yéménite Anwar Al-Aulaqi, né aux Etats-Unis, l'un des responsables d'Al-Qaida dans la péninsule Arabique (AQPA). Chargé du recrutement des terroristes américains, il a affirmé que l'auteur de l'attentat raté de Noël était son "disciple". C'est lui qui a "américanisé la communication" de l'organisation et a créé le magazine Inspire, explique Mathieu Guidère.

L'Europe a beau être considérée comme un vivier potentiel par les filières de recrutement de combattants, elle n'est une cible d'attentat qu'en fonction des aléas de l'actualité. Les Etats-Unis, eux, restent la cible privilégiée et permanente d'Al-Qaida. Il a donc fallu apprendre à s'adresser aux Américains. "Les futurs potentiels terroristes américains ne parlent souvent pas arabe, à la différence des Européens, et ne sont pas sensibles aux mêmes arguments. Il a fallu adapter la communication et leur donner à lire en anglais. Inspire est le couronnement de cette nouvelle approche", résume-t-il.

Une analyse partagée par Bruce Riedel, ancien de la CIA aujourd'hui à la Brookings Institution. "Il s'agit clairement d'attirer des djihadistes aux Etats-Unis pour être les prochains meurtriers de Fort Hood ou kamikaze de Times Square, déclare-t-il au site d'information américain Daily Beast. Depuis un an et demi, la tendance est à une diminution du terrorisme global et à un développement du terrorisme domestique au sein des communautés musulmanes."

AMATEURISME

Cette logique de "recrutement ouvert" va cependant de pair avec un certain amateurisme. En témoigne l'échec des attentats du vol Amsterdam-Detroit et de Times Square. Deux chercheurs américains se penchent sur la question dans The Atlantic Magazine, et insistent sur les nombreux ratés de ceux qui sont souvent présentés comme la principale menace terroriste mondiale ("Les terroristes sont aussi des corniauds").

"Quand j'ai écrit Le Manuel du recrutement d'Al-Qaida(2) en 2007, il y avait encore une sélection, une formation, certains candidats étaient refusés, rappelle Mathieu Guidère. La barrière sélective a depuis totalement sauté. L'amateurisme est flagrant. Les attaques n'ont souvent aucun intérêt stratégique et sont souvent avortées. Mais Al-Qaida s'en moque car elles contribuent à perpétuer la peur. C'est du terrorisme au sens propre."

Inspire met donc l'accent sur les conseils pratiques. Comment bien réussir sa bombe, comment éviter de se faire repérer au supermarché. "Le contenu est centré sur la sécurité des apprentis terroristes : c'est un véritable mode d'emploi pour échapper à la surveillance physique et électronique, car leurs militants se font presque toujours prendre. C'est bien là le principal problème d'Al-Qaida. Si leurs militants étaient mieux formés, il y aurait eu des attentats terribles ces dernières années..."

Parmi les articles "pratiques" proposés dans cette édition : "Comment fabriquer une bombe dans la cuisine de votre mère".

Parmi les articles au menu du numéro zéro d'Inspire, on retrouvera donc un classique de la littérature islamiste : "Comment fabriquer une bombe dans la cuisine de votre mère." L'évocation de la mère dans un projet d'attentat-suicide peut prêter à sourire, ou tout au moins surprendre, mais elle est parfaitement naturelle dans le contexte, explique le chercheur : "La cuisine est indissociable de la figure de la mère dans la culture islamique. C'est un message positif : le candidat aura ainsi l'impression d'avoir tous les outils sous la main pour fabriquer sa bombe avec la bénédiction maternelle."

Environ un tiers de la revue est consacré à l'argumentation politique et théologique. La crise du libéralisme donne l'occasion de dresser un constat de la "faillite" de l'Occident, et en particulier des Etats-Unis. "Est-ce que c'est ce modèle que vous voulez pour votre pays ?", est-il demandé au lecteur. L'objectif est visiblement de le retourner contre le système de valeurs dont il est issu.

Mais l'argument le plus susceptible de faire basculer les Américains, à en croire les apprentis terroristes qui ont été interpellés, est celui de la faillite morale de l'Amérique. Le magazine évoque longuement les nombreuses victimes civiles tuées par l'armée américaine au nom des valeurs occidentales.

Puis vient l'argument théologique : "Un musulman peut-il rester les bras croisés à regarder ses frères se faire tuer ? Que disent les textes ?" En 67 pages, Inspire tente de convaincre l'Américain musulman lambda de se retourner contre son pays au nom de sa religion.

(1) Auteur des Nouveaux Terroristes (Ed. Autrement, septembre 2010).

(2) Seuil, 2007.

 

Soren Seelow

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Liens