Recherche

9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 21:49

93% des musulmans ont plébiscité François Hollande

 

 
 

A la ravageuse "France forte" prônée par Nicolas Sarkozy, sous les coups de boutoir de propos haineux et  d'une islamophobie décomplexée, 93% des Français de confession musulmane ont préféré l’incarnation plus humaniste du changement, en glissant massivement leur bulletin "François Hollande" dans les urnes. Le vote musulman, sur lequel certains s'interrogent ou que d'autres dénient, aurait-il pesé de tout son poids dans la balance électorale ? Le vote musulman sanction a indéniablement frappé, et le sondage réalisé par   l’institut OpinionWay le met en pleine lumière.

Près de 2 millions d’électeurs musulmans recensés ont usé pleinement de l’once de pouvoir démocratique conféré par le suffrage universel pour  "dégager" l'indétrônable hyperprésident, précédemment tout-puissant ministre de l'Intérieur et du Budget, qui actionne  les manettes de l'Etat, au gré de ses intérêts,  depuis près de 11 ans. Aussi incroyable que cela puisse paraître, 7% des électeurs musulmans, manifestement envoûtés par le sortilège de la droite dure, ont choisi de le reconduire sur son trône en lui donnant une nouvelle occasion de nuire…

Ce résultat est la concrétisation d’une tendance qui, dès le 1er tour, penchait nettement en faveur de la vision Hollandaise de la France, pour 59% des musulmans français interrogés, alors que les projets portés par Jean-Luc Mélenchon pour le Front de Gauche, et François Bayrou pour le MoDem, se disputaient respectivement la 2ème ( 23%) et 3ème places (7%) dans le cœur de ce même électorat.

Rejet du souverain Nicolas Sarkozy, qui a vampirisé tous les pouvoirs et semé comme jamais le vent de l’islamophobie dans le pays, rejet de son oligarchie insolente et méprisante, le plébiscite de François Hollande est la traduction d’une blessure à vif et d’un fort ressentiment à l’égard d’une gouvernance qui a cherché à embraser le pays des droits de l’Homme, en galvaudant l’idéal de laïcité, mais aussi en hiérarchisant, cataloguant, et ostracisant les bons et mauvais Français, dont les musulmans furent les boucs émissaires tout désignés. Parmi les caractéristiques édifiantes de ce vote musulman, si l’attachement aux valeurs sociales de gauche est largement partagé, l’adhésion à certaines valeurs conservatrices de droite, notamment sur les questions de la libéralisation des mœurs et de l’homosexualité, qui le rapproche en cela du vote catholique, n'est pas à minimiser.

Partager cet article

commentaires

Articles Récents

Liens

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog