Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 12:01


Les agents de la sécurité de l'Etat agressent trois défenseurs à l'aéroport

Le CNLT est gravement préoccupé par l'escalade de la violence qui cible les défenseurs de droits humains en Tunisie:Aujourd'hui 23 juin 2009, trois avocats, éminents défenseurs de droits humains, dont deux anciens membres du Conseil de l'ordre des avocats ont été violemment agressés par les agents des services de sécurité à leur retour de l’étranger.Maître Radia Nasraoui, présidente de l'Association de lutte contre la torture en Tunisie, ainsi que maître Raouf Ayadi, ancien Secrétaire général du CNLT, de retour de Genève, ont été accueillis à l’aéroport de Tunis-Carthage par un nombre inhabituel de policiers en civil qui les attendaient après le filtre de police. Un douanier a demandé à Raouf Ayadi de le suivre dans un bureau pour une fouille corporelle; devant son refus, et alors qu’il demandait que lui soit précisée la justification légale d’une telle mesure, quatre agents de police en civil se sont jetés sur lui, l’ont plaqué à terre en le battant et déchirant ses vêtements devant tous les voyageurs, puis, l’ont soulevé par les bras et les jambes et l'ont conduit dans une pièce isolée où ils l'ont enfermé, battu en le maintenant à terre et fouillé sous une pluie d'insultes; Au même moment, Radia Nasraoui qui était juste derrière lui et qui a assisté à la scène, avait appelé son mari, Hamma Hammami, qui l'attendait dans la zone d'arrivée; c'est alors qu'un agent parmi les policiers lui tord le bras pour l'empêcher de poursuivre sa conversation téléphonique lui faisant tomber son mobile; elle est elle même poussée à terre, son ordinateur portable jeté à plusieurs mètres plus loin ; les agents se saisissent d'elle et la traînent jusqu'au bureau où elle est fouillée. Maître Nasraoui souffre de contusions au bras droit.A leur sortie de la zone de contrôle, ils ont de nouveau été copieusement insultés par les agents de la sécurité d'Etat qui les suivaient de près; Hamma Hammami, porte parole du PCOT qui protestait contre ce qui venait d'arriver, est lui même violemment bousculé; tandis qu'un autre policier se jette sur Raouf Ayadi et lui donne un violent coup de pied, lui provoquant une entaille au genou. Au même moment, dans un autre aéroport à Sfax (2e ville du pays), Me Abdelwahab Maatar qui revenait de Paris le même jour à été retenu durant plus de deux heures à l’aéroport de Sfax à la suite de son refus de subir la fouille corporelle. Il a eu droit à un traitement similaire à celui subi par maîtres Ayadi et Nasraoui ; un des agents de la police politique l’a frappé au visage et cassé ses lunettes. Rappelons que nombre de dissidents et défenseurs de droits humains sont sujets à cette mesure vexatoire appelée "zero six" (06), du nom de la nomenclature qui apparaît sur le fichier informatisé central de la police et qui consiste à soumettre la personne visée à une fouille corporelle humiliante et à une fouille systématique des bagages, avec confiscation de documents et livres à chaque entrée ou sortie du territoire. Il s'agit là d'un détournement d'une procédure exceptionnelle ciblant des personnes suspectées d’entorses à la réglementation douanière ; Son usage permanent contre des personnes déterminées ne peut avoir de justification et relève de l’arbitraire. Elle est depuis des années devenue une mesure vexatoire visant à intimider les défenseurs et les humilier. Nombre de défenseurs refusent de se soumettre à cette mesure punitive. Le CNLT• Condamne avec la plus grande fermeté cette grave agression sur la personne d'éminentes figures du combat pour les droits humains en Tunisie et assure maîtres Radia Nasraoui, Raouf Ayadi et Abdelwahab Maatar de leur entière solidarité.• Exige qu'une enquête soit ouverte contre les auteurs de ces agressions et leurs commanditaires et qu'ils soient traduits en justice.• Exige que le recours à la mesure vexatoire "zero six" contre les défenseurs de droits humains soit abolie.• Rappelle à l'Etat tunisien ses engagements internationaux et notamment son devoir de protéger les défenseurs de droits humains contre tout arbitraire ou intimidation. Pour le ConseilLa porte paroleSihem Bensedrine
Partager cet article
Repost0

commentaires

B
<br /> <br /> Thanks a lot for sharing the article on cash. That's a awesome article. I enjoyed the article a lot while reading. Thanks for sharing such a wonderful article.<br /> <br /> <br /> I want to say very thank you for this great informations. now i understand about it. Thank you !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre

Articles Récents

Liens